Portada » Mini LP – Mova : Tsriuli Brunva

Mini LP – Mova : Tsriuli Brunva

par François Zappa

La nouvelle référence du label madrilène Industrias Mekanikas est un mini LP de Mova, un jeune artiste géorgien qui n’aurait pas pu mieux faire ses débuts. Les six chansons qui composent Tsriuli Brunva ont vu le jour le 19 octobre, et on espère bientôt en profiter dans l’obscurité d’une discothèque. Mova est apparu cet été dans United We Stream auquel Downwell, autre producteur géorgien que l’on connaissait déjà d’une autre référence du label madrilène, a participé.

Avec la désolation industrielle de « You Hate It You Regret It », on se sent déjà chez soi. Des rythmes puissants dans ce qui serait une bande originale parfaite pour un film comme La Carretera. « I Am Well Today » approche parfois la techno industrielle et est merveilleusement terrifiant. Le rythme insistant de « Less » parvient à vous envahir tout en conservant le ton sombre de l’album. Dans « Naxes Ucxo », les voix sont toujours terrifiantes, mais le morceau est plus dansant, même si le rythme change énormément et est difficile à suivre. De techno industrielle on passe à l’acid de « Dabrundi ». Notre morceau préféré. « Yoo Bitch » comme son nom l’indique, ne tourne pas autour du pot, c’est une chanson lourde et puissante qu’on aimerait bien écouter ailleurs que dans son salon.

Pour ceux qui ne le savent pas, Industrias Mekanikas est le label du DJ madrilène Ruben Montesco, qui se consacre à l’électronique la plus sombre où coexistent industriel, EBM, acide et techno. Il s’agit de la cinquième référence, après Mad Mixes – Tributo a Esplendor Geométrico composé de quatre remixes du mythique groupe industriel espagnol. Donnant sa vision particulière de l’univers d’EG, nous rencontrons Ruben Montesco lui-même, soit seul, soit avec le projet Anacronismo Industrial qu’il partage avec le DJ et producteur Waje. Samedi dernier, en regardant une boiler room d’Identified Patient au festival Blijdorp, on a eu le plaisir de reconnaître le remix de Ruben dans la sélection du DJ néerlandais. De plus, la pochette de l’album devrait vous rappeler des souvenirs, parce que nous l’avons ajoutée à notre section « Sur nos platines » pendant un long moment.

Dans la deuxième référence du label, l’EP Therapy de Ruben Montesco, il montre ses influences des années 90 tout en leur rendant un hommage bien mérité dans quatre chansons intéressantes. On adore particulièrement : « Viscous Sensations » et le puissant « Ibiza Terrormix ».

La troisième et la quatrième référence sont les deux volumes d’Antikhrist Visions. Dès la première, on met en lumière le paysage aride et industriel de la chanson signée par Anacronismo Industrial, l’acide qui vous fait revenir d’entre les morts de MTS/76 et la chanson de Do or Die, le puissant « Noise Control » du boss du label et la formidable fin d’Oriok 101. Le deuxième volume a, ni plus ni moins, qu’avec une contribution du légendaire Dave Tarrida, le très dur « Body Stretching » de Downwell ou l’ambiance cauchemardesque de J. Gonzalbo. Certainement un label à suivre.

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More