Portada » El Garaje de Frank présente : Waje

El Garaje de Frank présente : Waje

par Violeta

Waje est l’un de ces DJ de la fin des années 80, essentiels pour comprendre l’évolution de la musique électronique à Madrid, et grand agitateur de la scène underground et avant-garde. Depuis tout jeune, il s’intéresse à la musique électronique qu’il écoutait à la radio. Plus tard, il découvre que ce qu’il écoutait portait un nom : Kraftwerk, Y.M.O.. C’est là que sa passion pour les vinyles commence.

Vers 1989, il fait pour la première fois l’expérience de l’utilisation des platines et d’une table de mixage lors de session où il mixe des styles électroniques des années 70, comme la technopop, l’indus, l’EBM, la New Wave, la techno, l’électro, Detroit, Chicago, l’avant-garde.

Vous devriez connaître Waje grâce à sa présence dans le clubbing underground madrilène sous le nom de 8Z8 ou encore du collectif Robotique, et pour les projets Orbita et Moebium. Il se doit également de dire que nombreux sont ceux qui ont grandi avec Waje comme professeur, profitant avidement de ses sessions uniques au Specka, où il mixait magistralement electro, techno, drone et autres styles des années 80, comme le New Beat, l’indus, l’EBM, la cold wave, etc.

Ce qui surprend toujours est sa capacité à changer de style tout en conservant son propre son, ce qui s’ajouter à une technique excellent qui lui permet de mixer très longtemps. Waje est toujours au courant des nouveautés et a toujours su incorporer de nouveaux langages à sa palette de rythmes mécaniques. Waje ou la rébellion des machines.

Waje a participé à des projets comme Robotique et 8Z8, proposant une alternative à la scène musicale madrilène, et a partagé la cabine avec de nombreux DJ d’electro, style auquel il consacre beaucoup de temps. Il a également participé à des événements comme Art Futura, Static Sound System, F.I.B., Festimad, Electrogaia…

Il a également été résident et a mixé au Limite 69 et Trendy à Vallecas, dans des discothèques comme le Specka et le Soma, la Galax, la Sala Maravillas, le Vektrum, le Parabellum, ainsi que le Bunker Plagen, Femur, sans oublier Moebium, Orbita, Trust, The Vision, Moog, Braille Satellite…

En outre, il fait également partie du projet musical Anacronismo Industrial, concentré sur un son indus et qui a remixé Esplendor Geométrico.

Parmi ses dernières réussites : le fait d’avoir joué un set d’ouverture pour les 35 ans d’Eplendor Geométrico, plusieurs participations pour le label Música Dispersa ou les récents shows de Hiro Kone à Madrid.

Tracklist

1. Ruffhouse – Straight 9’s
2. Emptyset – Armature
3. Mecanica Popular – La edad del bronce
4. Unhuman +Petra Flurr – Angst
5. Iko 83 – Approach in Tokyo
6. Felix Kubin – Elektribalt
7. Berlin Express – The Russians are Coming
8. Ueno Masaaki – Vortex State
9. Leroy se meurt – Rush
10. The Joy of Disease – Casual Murder
11. Esplendor Geométrico – Transmetal
12. Absolute Body Control – So Obvious
13. Marc Hurtado + Alan Vega – War
14. The Invincible Spirit – Push!
15. Sleep Forever – Due Diligence
16. Le Triangle de L’Androgyne – The Androgyne Triangle
17. AFD – My Relationship
18. Shift – Obertika

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More