Portada » Kháos on Gaïa – The Cage

Kháos on Gaïa – The Cage

par Rémi

À la croisée des chemins entre les genres dark folk et trip-hop, Kháos on Gaïa invite l’auditeur à s’immerger au cœur d’un univers nuancé, entre sonorités archaïques et modernes. Formé en 2019, ce duo atypique nous propose de partir à la découverte de The Cage, leur premier album. Paru le 17 mai 2021, il est disponible au format disque compact et numérique.

L’une des particularités de Kháos on Gaïa réside en son instrumentation. Torhia accompagne sa voix au tambour chamanique à la manière des hommes des temps anciens et comme c’est parfois encore le cas au sein de certaines sociétés traditionnelles qui perdurent de nos jours, notamment au cœur de la Russie où la culture chamanique est encore vivace. Ces deux instruments, la voix et le tambour, certainement les plus vieux au monde, sont accompagnés par les machines et les sons de synthèse de Jbaâl. Plus qu’une épopée musicale, c’est un véritable voyage à travers le temps et les époques que l’on pourrait voir dans The Cage où les sonorités des temps anciens, lointains et fantasmés, se mêlent aux textures artificielles des temps modernes, où la conjonction de ces mondes sonores mène à une humanité qui se transcende.

Le duo ne le cache pas, l’on retrouve de grands noms parmi les groupes qui ont influencé leur univers musical. Fever Ray pour le côté tribal électro et l’esthétique sombre de How To Destroy Angels, mais également Björk et Tori Amos pour le chant féminin ainsi que les riffs sensuels de Massive Attack. Aussi, la qualité d’écriture est au rendez-vous. Chaque chanson possède un micro-univers au sein de celui de l’album qui lui est propre. Entre la portée écologique de « Faun » et la prose d’Edgar Allan Poe dans « Annabel Lee », un titre qui prend le temps de se développer ou encore la texture organique et fourmillante de « Shadow Work », le plaisir d’écoute est constamment renouvelé. Chaque titre est une véritable ode à la beauté du chant féminin où la voix est accompagnée avec raffinement et subtilité.

À travers ses huit titres dont la palette de couleurs et d’émotions ne vous laissera pas de marbre, The Cage offre un voyage inoubliable. Un voyage où vous vous laisserez emporter par la voix de Torhia, un voyage qui vous mènera sur les flots de l’odyssée musicale de Kháos on Gaïa.

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More