Inicio » Reseñas » Autumn Tears/Zeresh – Widowing/Possessing

Autumn Tears/Zeresh – Widowing/Possessing

par Rémi

La sortie de l’album Widowing/Possessing a été une belle découverte en ce mois d’avril 2022. Autumn Tears (Massachusetts) et Zeresh (Israel) sont les protagonistes de ce split. Paru le 15 février 2022, Widowing/Possessing est disponible au format numérique et disque compact.

Comme la chaleur et le froid ou l’ombre et la lumière, Widowing et Possessing sont une dualité qui forme le socle de cet album. Widowing, orchestral et lyrique, serait la part lumineuse. Possessing, avec des ambiances plus lentes et étalées serait la part d’ombre.

Fortement influencé par la musique de Jóhann Jóhannsson, la musique vocale et instrumentale, Autumn Tears prouve sa maîtrise de l’orchestration et de la composition, même si leurs nouvelles chansons ne bousculent pas les codes du genre. Ce sont des musiques enchanteresses aux couleurs de bandes originales de films et de musiques du monde qui s’offrent à l’auditeur. Une chose est sûre, le chant féminin et les arrangements vocaux sont mis à l’honneur dans Widowing. Son instrumentation riche comprend les instruments communs d’un orchestre européen avec un pupitre de cordes, de bois, de cuivres ainsi qu’un large éventail de percussions, mais également des instruments extraeuropéens qui ajoutent une saveur supplémentaire à l’album. L’on ne peut s’empêcher de penser à Two Steps From Hell à certains moments ou au compositeur Jeremy Soule (Guild Wars, The Elders Scrolls).

Bien plus sombre et atmosphérique, l’ambiance de Possessing tranche avec celle de Widowing. Avec moins d’instruments, mais tout aussi riche en ambiances et en couleurs, le nouvel album de Zeresh s’ancre dans un genre dark folk et dark ambiant. Profondément nostalgique, il est l’opposé idéal de Widowing. Au lieu d’un voyage épique ou exotique, Possessing offre une introspection poétique avec son instrumentation entre voix, guitares électriques, basse, batterie, violon et ambiances bruitistes ultra-réverbérées. Un album qui appelle au calme et à la contemplation.

L’album présente les 7 nouvelles pistes d’Autumn Tears puis les 8 nouvelles pistes de Zeresh. Une association judicieuse qui donne envie de voir naître une collaboration plus étroite entre les deux groupes en écoutant leurs chansons : une collaboration en vue d’un album qui mélangerait leurs deux esthétiques au sein de mêmes compositions. Avec un album de la trempe de Widowing/Possessing, une telle idée est loin d’être saugrenue et leur dernière sortie commune pourrait être un point de départ à un projet de ce genre. Un espoir que je nourris, conquis par l’univers musical des deux groupes.

Laisser un commentaire

huit − 1 =

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More