Portada » EP – Unsaid : Live at the Music Box

EP – Unsaid : Live at the Music Box

par François Zappa

Comme on vous l’annonçait la semaine dernière, on continue avec la saga musicale commencée avec les Belges d’Amazing Games. En 1995, Dominique Nuydt (basse) et Genevieve Serwy (voix) forment, avec Pierre K. et Ol Decrol, le groupe new wave/post-punk/gothique Unsaid. Le groupe connaîtra plusieurs changements de line-up, et l’un d’eux inclura Charles de Reus à la guitare. Seules deux sessions en studio documentent cette époque : « No More » est parue sur la compilation Rien à Taper et a également été enregistrée dans les studios de la RTBF pour une scène du film « Mon père des jours pairs ». Ces deux versions, ainsi que deux autres chansons (« The Prince of the Desert » et « Revenge ») peuvent s’écouter sur la compilation Oldies and Demos sortie en mars. Malheureusement, le groupe a cessé de jouer à la fin du siècle dernier.

Par chance, vingt ans après cette pause, Unsaid s’est réuni et a donné un premier concert de retrouvailles en janvier 2019 avec la formation de Christian Deleu (batterie), Steed (guitare), Charles de Reus (synthétiseurs), Genevieve Serwy et Dominique Nuydt. Pour ceux qui n’ont pas pu assister à l’événement, vous pouvez écouter et télécharger le concert au prix que vous souhaitez ici. Live at the Music Box (traduction anglaise du nom du lieu de l’événement Boîte à Zic) rassemble cinq morceaux : le groupe commence par « Golden Cage » un morceau post-punk avec une basse marquée où le son est déjà plus sombre que dans les démos. « Always the Moon » est plus rêveur, et rappelle les groupes de 4AD ou The Breath of Life. Retour à des morceaux plus terrestres avec le mélancolique « Question of Time » et le mystérieux « Halloween ». L’EP se termine avec « Tragic Faith », une chanson au son très dérangeant, mais aussi très accrocheur. Les morceaux d’Unsaid ont un halo intemporel qui leur donne une touche très particulière qui intéressera sans aucun doute tout amateur de musique sombre.

Les deux compilations ont vu le jour pendant ce confinement, tout comme le single de Factheory, un autre chapitre de cette histoire intéressante, dont on vous parlera la semaine prochaine.

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More