Inicio » Reseñas » The Ultimate Dreamers – Live Happily While Waiting For Death

The Ultimate Dreamers – Live Happily While Waiting For Death

par Rémi

Face à l’adversité, l’on oublie parfois de regarder le bon côté des choses. D’un certain point de vue, la pandémie a eu malgré tout du bon pour certains artistes même si beaucoup d’évènements ont été annulés. C’est le cas pour le groupe belge The Ultimate Dreamers, actif entre 1986 et 1990, dont les enregistrements sont redécouverts trente ans plus tard par le patron du label Wool-E Discs.  Une sélection de onze titres pour un album des plus délicieux à découvrir (redécouvrir pour certains) et à savourer. Paru en septembre 2021, Live Happily While Waiting For Death est disponible au format numérique, disque compact et vinyle.

Ancré dans une esthétique post-punk et cold wave, Live Happily While Waiting For Death brille par la richesse de son univers musical. Entre sonorités très réverbérées, patterns variés qui évoluent en ostinato rythmique et mélodique ainsi qu’une profonde ambiance mélancolique, les amateurs du genre ont de quoi y trouver leur compte.

Outre son identité sonore très marquée, la richesse de l’album s’illustre également par la diversité de ses titres qui offre un bel éventail d’atmosphères. Des titres comme « I Love You ?! » avec une batterie à la grosse caisse volubile ou « Female Zone » offrent une musique très pulsée et énergique, voire explosive comme dans « A long Time Ago ». D’autres sont plus posés comme « Japanese Death » ou l’excellent « Never Die » où rythmes, mélodie, basse et harmonies naissent d’une longue tenue de synthé immuable qui le fil rouge de ce morceau. Les sonorités de « Education » sont de leur côté plus assourdies avec une voix incompréhensible qui donne un effet intéressant à l’ambiance du titre. « Funeral Waltz » est quant à lui le seul morceau ternaire de l’album. De son côté, « I Hate You ?! » offre de nouvelles saveurs par ses notes plus grinçantes. Enfin, concluons avec « S’envoler », un morceau très poétique bien plus lent que les autres et plus long (07:24) qui donne un point final très réussi à l’album.

The Ultimate Dreamers, c’est donc un répertoire de qualité amené à prospérer dans le paysage musical actuel. La promesse d’un nouvel EP qui serait en préparation pour l’année 2022, comme indiqué sur le site internet court-circuit.band incite à rester à l’écoute. C’est donc avec impatience que nous attendons les nouvelles créations de Bertrand, Frédéric, Joël et de Sarah.

Laisser un commentaire

vingt − dix =

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More