Portada » COMPIL’ – Psychosomatik : Re/In/Trospective

COMPIL’ – Psychosomatik : Re/In/Trospective

par François Zappa

Bonne nouvelle pour les amateurs d’EBM : il y a quelques mois, une compilation du groupe français Psychosomatik est sortie sur CD. Le duo formé par Michael Roussel et Frédéric Lecieux a débuté sa carrière en septembre 2000, mais ce n’est qu’en 2003 qu’il sort son premier album, intitulé Psychopath? L’un des titres de cet album est apparu sur la compilation Electronic Manifesto, sur la face sélectionnée par HIV+, qui les considérait comme bons représentants de l’EBM de l’époque. Après s’être fait désirer quelques années, ils sortent en 2014 un nouvel album, State Of Oppression, représenté avec trois titres dans cette compilation. En 2020, ils sont revenus en force et ont sorti quelques EP en format numérique, dont la plupart des titres se trouvent sur cette compilation.  Et en cette année 2021, ils ont publié deux EPs remplis de remixes : l’un d’entre eux a été réalisé par 11 Grams et l’autre ne comporte pas moins de dix remixes de « Damage Done » de la main d’artistes comme KALT (dont nous parlerons en profondeur bientôt), Novakill ou Diverje.

Le groupe cite comme influences FLA, Skinny Puppy, Nine Inch Nails, Front 242, SA42, Ministry et Mentallo & The Fixer. Mais parlons du disque. Il commence par deux chansons inédites, puissantes et agressives comme l’exige le style : « Damage » et « Carnal Pleasure ». Par la suite, on retrouve un edit réalisé par SPANKTHENUN de « The Madman », l’un des titres du deuxième album du groupe : State Of Oppression. Les trois tubes suivants de la compilation appartiennent à ce disque, et vous pousseront à l’acheter. En guise de nouveauté, le groupe propose trois titres inédits. Il convient de souligner « Release Me », une version différente de celle de Psychopath? où on retrouve le chant de OBE. Enfin, nous terminons avec quatre remixes : le premier de Signal Aout 42, l’un de nos groupes préférés du genre (et en dehors du genre aussi), un autre de Destillat, un troisième de Blut Reaktor et le dernier de Shane Aungst. Les quatre sont intéressants et offrent un autre regard sur les originaux, ce qui est plus ou moins ce que l’on demande à un remix. Dans l’ensemble, une compilation qu’on vous recommande chaudement si vous vous intéressez à l’Electronic Body Music. 

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More