DISQUE – Remain Unseen bonus single remixes de Zwaremachine

Zwaremachine a sorti sept remix qui accompagneront le single Remain Unseen, sorti en décembre. Vous pouvez les acheter ou les écouter sur le Bandcamp du groupe. Cette version améliorée du single inclut un remix de Aim&Execute (l’autre groupe de dbot), Plantktoon, Vuduvox, STAHLSCHAG, Spheric, DDD et DIVERGE.

Ces remix rendront l’attente du second album moins difficile : en effet, nous pouvons vous affirmer que le groupe de Minimal Hypnotic Industrial Body travaille sur un deuxième disque. Planktoon, qui figure parmi les artistes ayant remixé, sera également co-producteur de l’album. Et ce n’est pas tout : la distribution mondiale de Be a Light sera bientôt prévue. Vous pouvez lire notre critique de l’album ici.

Pour ceux qui pourront les voir en live, Zwaremachine fera la tournée des Pays-Bas et de la Belgique avec Vuduvox, lors de l’Elektro Tanz tour prévu en septembre. El Garaje de Frank se rendra au concert de Liège pour tout vous raconter.

Dates :

  • Vendredi 20 septembre : Cyberclash Night n°19, L’esco’bar, Tournai/Doornik, BE
  • Samedi 21 septembre : Liege New Wave Festival 2019, Centre Culturel d’Engis – CCEngis, Hermalle-Sous-Huy, Liege, BE
  • Jeudi 26 septembre : Popradar Café, Den Haag, NL *sans Vuduvox
  • Vendredi 27 septembre : Lieu à confirmer.
  • Samedi 28 septembre : Inpoet Reunion XII, Poppodium Nieuwe Nor, Heerlen, NL


DISQUE – Altar De Fey

La nouvelle référence de Other Voices Records est une anthologie du groupe obscur Altar De Fey. Original Sin: An Anthology of The Early Years rassemble 11 morceaux enregistrés entre 1984 et 1986, provenant de démo, d’essais, et de lives. Il sortira en 300 exemplaires sur vinyle, 300 sur CD, et en une édition limitée de 25 copies avec le vinyle, le CD, la cassette, un T-shirt et un patch. Bien que la vente ne commence pas avant le 25 août, la prévente est déjà en cours. Vous pouvez commander le CD ici.

Altar De Fey sont originaires de San Francisco. C’est l’un des groupes qui ont donné naissance au deathrock, genre par la suite popularisée par Christian Death, le groupe du défunt Rozz Williams. À l’époque, ils n’ont rien sorti. Cette compilation est donc le moyen parfait de connaître leur son. En 2011, le groupe s’est réuni de nouveau, avec deux des membres d’origine, Aleph Kali et Kent Cales. Jusqu’à présent, ils ont enregistré deux disques, Echoes in the Corridor et The Insatiable Desire… For More.

La compilation, sortir la base sur cassette il y a quatre ans, présentes neuf morceaux du groupe (« My Bone » et « Veil of Death » apparaissent en version démo et ensemble lors d’une prise en direct au Club Vis a Vis) et une reprise de « She’s Fun » du groupe punk The Sleepers, également originaire de San Francisco.


VIDÉO – « O.N.G. » de Fatal Casualties

Aujourd’hui, nous vous présentons la nouvelle vidéo de Fatal Casualties, « O.N.G. », pour laquelle l’artiste suédois Tomas Lacke a créer un tableau abstrait. Sur la vidéo, on peut voir comment le peintre et sculpteur réalise l’œuvre appelée « Mitt Rum », alors que nous écoutons le nouveau morceau du groupe suédois qui unit électronique, EBM et musique industrielle.

Fatal Casualties se formèrent pour la première fois de de 1986 à 1991, et se réunirent 2010. Depuis, ils ont publié quelques disques que vous pouvez écouter sur Bandcamp, sous le label Seja Records. Vous pouvez également lire notre interview au groupe ici.

 


DISQUE – Yahatahachiman

Ça a été une belle surprise de voir que Other Voices Records a ressorti Yahatahachiman sur CD, disque de 1983 de l’artiste japonais Merzbow, qui avait redéfini les limites du noise. Pour Masami Akita, 1983 fut une année de lourde labeur (cerveau du projet, accompagné jusqu’en 1989 par Kiyoshi Mizutani), qui sortit entre autres Material Action 2 N.A.M., la trilogie de Dying Mapa et Mechanization Takes Command. Yahatahachiman contient cinq morceaux, dont l’un d’eux dure plus de vingt minutes. Ce CD est représentatif de la première étape du japonais, avant que le grindcore et le death metal ne captent son attention. Il s’agit d’un disque assez inhabituel dans la carrière du maître du bruit, qu’il n’a jamais vraiment apprécié car il pensait qu’il comportait trop de guitares et de synthés à son goût. Cette version remastérisée était sortie avant sous format LP dans la compilation Lowest Music and Arts 1980-1983 et sous format cassette chez le label de Merzbow, ZSF Produkt.

Merzbow est l’un des artistes les plus personnels et prolifiques des dernières décennies. Il a enregistré plus de 300 disques et a collaboré avec des artistes comme Wolf Eyes, Alessandro Cortini, Boris, Richard Pinhas, Thurston Moore ou Jim O’Rourke. Ses lives sont une véritable expérience pour les sens, comme j’ai pu le voir il y a quelques années à Milan.

Cette référence est une façon parfaite de rentrer dans le monde de ce créateur de l’extrême. Cette édition sera limitée à 200 copies (donc 199 dès que j’aurai acheté la mienne) et ell sera aussi disponible en téléchargement numérique.


FESTIVAL – Nouvelles confirmations du Paraíso

Trois nouveaux artistes s’ajoutent à l’affiche déjà très intéressante du festival de musique électronique madrilène, le Paraíso. Pour commencer, Peggy Gou, l’une des DJs qui connaît le plus de succès actuellement dans le circuit électronique, et dont le nom apparaît chaque jour de plus en plus haut sur les affiches. On l’a déjà vue quelques fois (et on la reverra avant le festival) et elle a su nous faire vibrer à la fois sur une session de techno et sur une autre de disco. En plus, elle a un superbe remix de « At Night » de Shakedown, qui résonnait tant de fois dans les afters madrilènes et qu’on veut réécouter. Moscoman, membre de la nouvelle fournée de musiciens d’Israel, bien qu’il soit maintenant établi à Berlin, et propriétaire du label Disco Halal, s’ajoute également. Si vous cherchez une session différente et personnelle, c’est votre homme. Pour terminer, IAMDDB, la nouvelle reine de l’underground anglais qui, avec son mélange de hip-hop, RnB et soul, nous fera sauter dans tous les sens lors d’un spectacle intense.

Il reste encore treize artistes à confirmer, dont douze se produiront sur la nouvelle scène, Nido, consacrée à la musique électronique de Madrid. Très bientôt nous publierons notre liste de recommandations.

 


DISQUE – Parade Ground sort un disque live

Le premier disque live de Parade Ground vient de sortir. Outre les six morceaux classiques du groupe, il est également possible d’écouter cinq morceaux issus du prochain disque des pionniers de l’EBM et de la coldwave.

Lors de ce concert, enregistré à Francfort, ils ont pu compter sur l’aide de Patrick Codenys de Front 242. En outre, vous pourrez découvrir un bel exemple de l’intensité du duo sur la scène. Si vous les avez déjà vus en concert, ça vous fera un bon souvenir de ce moment, mais si vous n’avez jamais pu les voir jouer « Moans » ou « Strange World », vous crèverez d’envie d’assister à leur prochain concert. 

Le disque est sortir chez VUZ Records. Vous pouvez l’écouter et l’acheter ici

 

 

 


TOURNÉE – Tournée de Zwaremachine et I Ya Toyah

Zwaremachine et I Ya Toyah seront la tête d’affiche de la tournée Code Blue qui passera par plusieurs villes américaines comme Madison, Milwaukee, Minneapolis, Kansas City. D’autres sont encore en attente de confirmation. La tournée commencera le 1er mars et continuera jusqu’en mai.

D’autre part, I Ya Toyah et Mach Fox sortiront ensemble un single, « Smile That Killed A Country », qui sera disponible sur Bandcamp. Ils le joueront uniquement en concert. On pourra écouter le single à partir du 18 février. C’est l’occasion de soutenir les deux groupes tout en profitant d’un morceau magnifique.

Comme nous l’avons déjà dit hier, il sera possible de revoir Zwaremachine en Europe lors du  New Wave Festival, le 21 septembre à Flémalle-Haute, à côté de Liège.

0 comments